15 jours au Canada Montréal et Québec

Bonjour !

J’avais envie de faire ce billet sur mon voyage de 15 jours au Canada, qui a été riche en découvertes et en rencontres.

Cet article pourra vous servir également à préparer votre départ si vous souhaitez y séjourner, parce que je n’ai pas vraiment réussi à trouver un article complet qui puisse m’aider à l’organiser, mis à part les sites commerciaux de voyages et les livres touristiques. J’avais besoin d’une expérience de vie, donc je vous la partage.

Pour vous expliquer l’origine de mon départ, c’est tout d’abord l’engouement tout autour de cette destination, nombre de mes amis y sont déjà allés pour y vivre quelques mois voire quelques années, « c’est trop bien, je veux y retourner, tu t’y sens libre, … » Mon chéri rêvait de cette destination, il avait adoré y aller en classe de hockey, et deux amis à lui du lycée habitaient en ce moment à Montréal. Il est vrai que je n’ai pas vraiment pensé au Québec pour mon premier gros voyage, je ne m’étais jamais renseignée sur cette région, mais la culture me tentait et les photos de touristes ont fini par me convaincre. J’avais finalement vraiment hâte d’y aller !

Il a fallu quelques semaines pour se décider, et des billets aller / retour à 500€ avec la compagnie Air Transat pour concrétiser notre voyage. Nous allions partir deux semaines en Juin ! Finalement, l’Amérique est de plus en plus accessible. Si vous vous y prenez en avance, vous pouvez voyager pour 400€ aller / retour. Allez, plus que deux mois de boulot, et les vacances de rêve sont à nous !

Deux mois pour organiser notre voyage, me connaissant, j’avais l’impression que ce n’était pas assez. Je me suis rapidement mise à fouiner sur internet, me documentant sur la région de Québec, les incontournables Nous avions acheté deux guides touristiques à la Fnac, le Guide Vert Michelin pour Montréal et une Escale à Québec qui avaient vite atterris sur mon chevet.

Alors qu’allions nous faire pendant ces deux semaines ? J’en avais beaucoup discuté avec une amie qui y vis depuis 3 ans. Elle m’a donné des conseils et ses immanquables. Elle m’a aussi dit d’essayer de partir voir les chutes du Niagara ou encore de faire quelques jours à New York, qui au final ne sont pas « si loin » de Montréal. Elle avait voyagé déjà trois fois avec une compagnie chinoise « SinomaraBus.com », en faisant 3 jours à New-York en liberté, le bus Montréal / New-York aller et retour, l’hôtel et le transport sur place, pour à peine 150$ CAD.

J’avoue que ce périple m’avait beaucoup tenté, et puis, New York quoi, la grosse pomme à quelques heures de route ! Mais je me suis résignée, sachant qu’on voulait faire un grand circuit au Québec, on allait plutôt se réserver NY pour un autre voyage et se concentrer sur le Canada.

Par contre, les chutes du Niagara me tentaient beaucoup moins, faire plusieurs heures de route pour ne voir que les cascades, ça ne valait pas le coup. Plusieurs amis m’avaient dit qu’il n’y avait rien à faire autour et notre budget restait limité. Concentrons nous plutôt sur Montréal et Québec.

Notre première envie à été de se dire, en plus de Montréal, de visiter la ville de Québec et d’aller voir les baleines à Tadoussac. Oui, les baleines ! Un incontournable sur la baie du Saint-Laurent, et apparemment la meilleure période pour les observer. Les croisières sont de nouveaux ouvertes, on est obligés d’y aller !

Alors, comment faire pour s’y rendre ? Nous avions 4 jours, du Lundi au Jeudi, pour faire notre périple. J’ai étudié tous les transports possibles et inimaginables pour faire Montréal > Québec / Québec > Montréal, avec un budget serré, impossible de prendre l’avion, les vols internes sont très chers, le train coûtait 53$ et le bus 47$. Ce n’était vraiment pas possible pour nous de mettre une telle somme, j’ai alors découvert sur internet l’article de Thomas, qui a voulu faire un mini road trip pour aller voir les baleines à Tadoussac, il a fait du covoiturage pour seulement 15$. C’était ce qu’il nous fallait ! J’ai donc suivi ses conseils et je me suis rendue sur le site de AmigoExpress, attention il faut savoir que l’inscription est payante, et qu’il faut acheter des crédits pour pouvoir réserver un trajet (deux crédits de réservation 10$ CAD et l’abonnement passager annuel 7,50$ CAD). J’ai donc patiemment attendu d’avoir les dates et heures que je voulais, difficile de prévoir vraiment à l’avance, les conducteurs mettent au dernier moment leurs trajets, je crois qu’a chaque fois j’ai réservé un trajet trois jours avant la date prévue. Mais pas de panique, il y a de nombreux conducteurs sur ce site, vous trouverez toujours votre bonheur.

Notre périple se déroulait donc ainsi :

Le Lundi (jour 1) nous devions, tôt le matin, faire le premier trajet en covoiturage direction Québec, il nous fallait à peu près 2h30 de route (en ligne droite). Nous avons donc fait notre premier trajet Montréal > Québec avec Dominic, un jeune québecois, arrivés sur le lieu de départ nous avions eu un peu peur, il est arrivé 10 minutes en retard On avait déjà réservé toutes nos activités des 4 jours, nous n’avions pas le droit à l’erreur ! On se retournait déjà la tête pour trouver un plan B en cas de lapin
Ce jour là grosse pluie, pluie tropicale, toute la journée Heureusement nous avions prévu des bonnes chaussures de marche et une veste imperméable doublée en polaire à Décathlon.

Nous avions réservé une voiture chez Hertz dans le centre de Québec en début d’après midi. Le conducteur devait nous laisser à l’entrée de Québec dans une station Shell Boul. Laurier (Sainte-Foy), et j’avais repéré deux bus (le 800 et le 801) qui nous emmenaient directement en centre ville.

Prévoyez bien de la monnaie pour le bus, en périphérie il n’y a pas beaucoup de guichets de vente de billets.

Arrivés à l’arrêt place d’Youville, à côté du vieux Québec, nous devions trouver notre loueur de voiture, avec cette pluie, il fallait faire vite Une fois le Hertz trouvé, il nous fallait attendre deux bonnes heures avant de récupérer la voiture. Nous aurions pu nous promener et manger en terrasse s’il avait fait beau, mais là il nous fallait un abri le plus vite possible ! Nous nous sommes réfugiés au Mac Do, juste à côté, en se disant qu’on aurait le wifi. Attendre près de deux heures dans un Mac Do, c’est long

L’heure arrivée, on récupère la voiture, et hop direction le nord du pays, au sec. Nous voulions faire les chutes Montmorency qui sont juste à la sortie de Québec, mais une amie nous avait alerté sur le fait que le parking à cette période coûtait près de 10$, et les activités très chères (téléphérique, tyrolienne,) On peut quand même les apercevoir de la route.

Nous avions décidé de passer l’après-midi à faire quelques villes sur les rives du Saint-Laurent, mais avec ce temps, il nous était impossible de les visiter à pied.
Nous nous sommes quand même arrêtés à Baie Saint-Paul, un très joli village avec de jolies maisons dans le centre ville. Malheureusement nous sommes passés en coup de vent, mais sans la pluie ce village aurait été très agréable à visiter.

 

Il faut à peu près deux heures et demie pour aller jusqu’à La Malbaie, nous avions décidé de nous arrêter dans cette petite ville sous les conseils de notre amie Maud (qui nous hébergeait à Montréal), qui semblait plus grande et plus attractive que Tadoussac. Nous avions réservé au Motel « Le point de vue », très joli petit hôtel que je recommande avec vue plongeante sur le fleuve. Le gérant nous a fait un point touristique des lieux à visiter à La Malbaie.

Notre chambre était très spacieuse, confortable et très propre. Rien à redire. Nous avions réservé sur Booking.com, au prix de 48euros, la chambre QueenSize.

Nous avons suivi les conseils de l’hôtelier, et fait notre tour de la Malbaie. On est allés voir le Casino, qui est absolument à faire si vous avez le temps. Du parking en haut, il y a une belle vue sur le Saint-Laurent, où nous avons vu une famille de bélugas.

Nous avons traversé la rue des « Américains » vers le golf, où il y a (paraît-il) des jolies maisons, mais les haies sont immenses et impossible de les voir de la route.

Également sous ses conseils, nous sommes allés manger un « sous-marin au smoked meat » de la viande fumée, une spécialité du Québec, chez Joe Smoked Meat dans la rue Saint Étienne, très bonne adresse !

 

Le lendemain, nous avions réservé notre place dans un zodiak AML pour aller voir les baleines, à 10h00. Au réveil, surprise, on ne voyait plus le fleuve de notre fen'être, mais plus qu’un épais brouillard

On tente quand même d’y aller, 1h30 de route, et on arrive à la Baie Sainte-Catherine pour prendre le traversier. Un trajet de 10 minutes, gratuit, pour aller rejoindre Tadoussac. Quand même un peu dégoûtée de ne rien voir autour. Arrivés à Tadoussac, on suit la route du port pour rejoindre la base AML. Lorsque vous réservez en ligne votre billet, notez le numéro de réservation ou imprimez votre reçu, vous ne recevrez pas de mail récapitulatif. Il nous restait un quart d’heure pour embarquer, on a donc décidé d’aller voir le Musée d’Interprétation des Mammifères Marins, nous n’avions le temps que de visiter la petite boutique de peluches de baleines et objets en tous genres. Le vendeur a fini de me convaincre d’acheter un petit souvenir, dont les fonds étaient reversés directement à l’association du centre.

Une fois équipés du gilet de sauvetage et du pantalon imperméables, nous voilà partis. Le guide nous explique que nous allons faire plusieurs postes d’observation, et qu’il ne faut pas désespérer, c’est dans les plus mauvaises conditions que l’on peut voir les plus belles choses. Ok, nous voilà un peu rassurés. Au bout de quelques minutes de trajet, nous voilà perdus au milieu du Saint Laurent dans cet épais brouillard, nous n’avions plus aucun repère. Notre guide, très sympathique, nous explique que comme nous n’avons aucune visibilité, nous allons les écouter respirer pour les repérer.

Faute de les entendre, au bout de quelques petites minutes, nous apercevons le premier dos de baleine ! Un rorqual ! Et là, c’est partie pour un bon coup d’adrénaline, quelques passages hors de l’eau et hop elle replonge. Sur plusieurs postes nous avons du en voir une dizaine, épiant la surface de l’eau pendant plusieurs heures, au milieu de nulle part.

Les guides ont quand même décidé de nous emmener dans le fjord du Saguenay, mais autant vous dire qu’ils auraient pu nous dire n’importe quoi, on ne voyait pas le rivage, on pouvait être n’importe où ! Et là, à notre grande surprise au bout de plusieurs minutes sur l’eau, une énorme cascade surgit devant nous, la guide nous explique que c’est la chute du « Caribou qui pisse », car il n’y a aucune source d’eau plus haut sur la falaise, et que personne ne sait d’où elle tient sa source. Moment magique !

Nous sommes ensuite repartis à la recherche de bélugas et d’une baleine blanche qui avait élu domicile il y a quelques jours dans le golfe, mais sans succès.

Rentrés à la base au bout de 3 heures de zodiak, nous étions trempés et surtout congelés, préparez vous bien avant de partir, il fait très froid sur le fleuve ! J’avais rarement eu si froid de ma vie, j’avais la peau bleue en rentrant dans la voiture !

Maintenant direction Québec pour 2 jours de visites intensives. On rend la voiture chez Hertz, bizarrement ils nous font confiance et ne regardent ni l’état de la voiture ni l’essence. Pour le coup c’est rapide. Le but maintenant est de trouver où acheter une carte de bus pour deux jours. Après trois boutiques, on trouve place d’Youville un Jack & Gill, où le gérant nous donne plein de bons conseils pour les transports à Québec, on décide de prendre donc deux pass de deux jours pour se déplacer dans la ville, il nous faut trouver notre Airbnb, situé à 10 minutes de la vieille ville.

Facile, c’est toujours le même bus 800 ou 801. L’immeuble trouvé, nous faisons la rencontre de Justine, jeune Québecoise de 27 ans et Steven son compagnon. Nous découvrons un charmant petit appartement, très pratique pour y loger des voyageurs, de ce que nous avons compris, ils nous prêtent leur chambre le temps du séjour. Une décoration très soignée et agréable.

 

Justine nous fait alors un petit tour de la ville avec un plan qu’elle nous laisse, les incontournables, toutes les adresses de restaurants / bars qu’elle apprécie et qu’elle nous a noté sur un papier. C’est parfait. On se repose un peu et on décide de partir dans le vieux Québec pour la soirée, histoire de se trouver un petit restaurant pour la soirée. Il faut savoir qu’au Québec, les gens mangent très tôt, (entre 17h et 19h) donc n’hésitez pas à aller vous installer avant 19h dans un restaurant, ils vous accueillerons à bras ouverts !

Nous nous sommes installés au Saint Patrick, un pub / restaurant irlandais en plein milieu du vieux Québec, où nous avons mangé un bon burger. Le fait de ne pas connaître la ville nous a un peu freiné à trouver un restaurant sympathique et de la région. Si je peux donner un conseil, et qu’au final je regrette un peu, allez voir la rue Grande allée E, vous y trouverez votre bonheur en restaurants, bars et boîtes de nuit. Plusieurs restaurant nous ont vraiment donné envie, mais nous n’avions plus le budget pour y manger, comptez en moyenne 20$ / 25$ le plat.

Le Mercredi, levés tôt pour être d’attaque la journée, Justine nous offrait le petit déjeuner, elle nous avait expliqué comment s’en sortir, nous faisions donc comme chez nous. Elle nous avait préparé des confitures maison, juste exquises ! Si vous y allez, goûtez la confiture « fraise / lime » une tuerie, qui m’a donné envie d’en refaire à la maison.

Nous sommes donc partis à pied explorer Québec, en partant par les plaines d’Abraham. Magnifique parc arboré, rempli d’écureuils. Nous avons remonté l’avenue Ontario jusqu’aux escaliers en bois qui descendent vers le fleuve, où de nombreux joggeurs font leurs allers-retours. Arrivés en bas, magnifique vue sur le Saint Laurent, puis nous avons remonté doucement l’Avenue Champlain, jusqu’au Quartier Petit Champlain, aux nombreux restaurants, galeries d’art et boutiques souvenirs.

 

 

Un petit conseil, n’hésitez pas à vous offrir vos souvenirs là bas, nous n’avons pas retrouvé de si jolies choses ailleurs, néanmoins pour l’érable, allez plutôt faire les marchés, ils sont beaucoup moins chers, vous pouvez en trouver de 6 à 15$ suivant les boutiques, ne vous faites pas avoir !

Après avoir fait le tour de ce magnifique petit quartier touristique, nous nous sommes dirigés vers le vieux port de Québec, et avons fait le tour du marché. Petit marché bien sympathique, où nous avons mangé un délicieux hot-dog et des croustilles bien chaudes. Nous sommes remontés dans le vieux Québec, pour aller voir le fameux Château de Frontenac. Impressionnante construction, avec une vue imprenable sur le fleuve. On décide après d’aller faire un tour vers la citadelle et de repartir par la promenade des gouverneurs, près de 300 marches, mais qui se font très bien à l’ombre des arbres et vue sur le fleuve. Arrivés au belvédère, on repart prendre la rue Grande Allée E, où l’odeur des restaurants et les cartes atypiques nous attirent. Budget serré, on ne doit pas s’arrêter 😀 De retour en fin d’après midi dans notre chambre on décide de se reposer un peu de notre longue marche ; et de repartir plus tard pour prendre de quoi se faire des sandwichs pour se poser dans la ville pour la soirée. On trouve un Métro (pas le même que chez nous pour les professionnels, mais un supermarché de ville que l’on trouve partout au Québec), dur dur de trouver de quoi se faire nous même un sandwich, la viande et le fromage sont supers chers (fromage = de 8 à 10$) et en trop grande quantité, on décide de prendre des sandwichs tout faits. Et on se pose dans le parc de l’Artillerie pour la soirée.

 

Le lendemain, dernier jour à Québec, nous avions rapporté des douceurs de Lyon à Justine et Steven que nous avons laissés dans la chambre faute de les avoir vus pendant notre séjour. Nous avions des horaires décalés.

Cette journée allait être compliqué, nous avions nos sacs lourds sur le dos, et une pluie intempestive Il nous fallait trouver des abris avant de repartir pour Montréal en covoiturage en fin d’après-midi.

Après quelques heures au chaud dans un Tim Hortons (un fast food que l’on trouve partout au Québec, apparemment les boissons sont bonnes, mais les sandwichs sont pas top) il était tant de repartir avec Martin et son van. Nous étions 6 à rentrer à Montréal le jeudi soir, après notre visite de cette jolie ville qu’est Québec.

Nous retrouvions donc la coloc à Montréal, bien fatigués de notre périple.

Comment se déplacer à Montréal ?

> Bus aéroport / Métro bus / Bixi

A l’aéroport nous avons pris une carte de transport de deux jours en illimité (week-end) pour 13 $, il faut savoir qu’un trajet en bus de l’aéroport au centre ville coûte 10$, donc il valait mieux prendre cette formule dans laquelle la navette P.-E. -Trudeau / Centre-ville (747) était comprise. Le bus vous pose direct à plusieurs arrêts de métro, nous sommes descendus à la Station Lionel-Groulx. Pour la semaine entière je vous conseille de prendre le forfait d’une semaine pour 25$, il vaux vraiment le coût sachant que les distances sont longues et qu’il faut faire beaucoup de marche d’un arrêt à un autre. La ville est très bien desservie.

Il y a également beaucoup de pistes cyclables pour faire du vélo Bixi, l’équivalent du Vélo’v à Lyon, s’il fait beau et si vous souhaitez visiter un quartier entier, n’hésitez pas ! Par contre l’inconvénient c’est que je les aient trouvés assez chers, site par ici pour plus de détails : https://montreal.bixi.com/.

Je vous fait faire un peu le tour de nos visites, nos incontournables du départ, et ce que j’en ai pensé.

Brunch Montréalais

Pour notre premier brunch Montréalais, nous sommes allés au Cocogalo à Beaubien, un super restaurant qui propose une carte très variée, je vous conseille cet endroit, tout était parfait et l’accueil génial. Attention au café, ils vous resservent tout le temps, et il n’est pas très fameux ^^

 

Festival d’Art Mural

Nous avons eu la chance de pouvoir participer au Festival d’Art Mural de Montréal qui se trouvait Avenue Saint-Laurent, une grande partie de l’avenue était piétonne pour l’événement. Tous les commerçants jouaient le jeu et proposaient des stands devant leurs boutiques. Des plats de tous les pays, des fleurs, des livres, des vêtements et au milieu de tout ça, des artistes qui graffaient les grands murs des immeubles.

 

Mondial de la bière

Nous avons pu également assister au Mondial de la bière, situé pour l’occasion au Palais des congrès, avec un espace intérieur et extérieur. Il fallait acheter des jetons au comptoir, pour ensuite les utiliser dans les stands. 1 jeton = 1$. Super ambiance et des bières pour tous les goûts.

Francofolies de Montréal

Pendant cette même période, du 11 au 21 Juin, se déroulaient les Francofolies. De multiples chanteurs venus faire la fête avec le public. Les spectacles pour la plupart gratuits, nous avons pu faire plusieurs soirs avec une belle ambiance et du beau temps. Nous avons vus entre autres Brigitte Boisjoli, Julien Doré, Les BB

 

Place des arts

Place qui accueillait à cette période le Festival des Francofolies, avec toutes les représentations gratuites (Festival Juste pour Rire, Festival de Jazz) !

Le Mont-Royal / Tam-tams du Mont-Royal

Colline qui domine la ville de Montréal, et qui offre de jolies balades sous les arbres.
Tous les dimanches pendant l’été, les tam-tams résonnent au Parc Mont-Royal. On se pose dans l’herbe avec les amis, ont pique nique, on boit, on rigole au rythme des tambours. Ambiance assurée.

 

Parc du m'ont Royal / Belvédère

Pour avoir une vue incroyable de Montréal, rien ne vaut mieux que le sommet du Mont-Royal. Une petite marche sympathique à l’ombre des arbres, et on arrive au Chalet du m'ont Royal qui nous offre une vue imprenable sur toute la ville.

 

Vieux-Montréal / Vieux port

Quartier historique de la ville, le vieux-Montréal et le quartier touristique par excellence. Vous y trouverez des boutiques souvenir, des restaurants, des bars, et tous les jolis monuments historiques de la ville.

 

Plage du vieux port, Horloge

La vieille ville est idéale pour se promener et découvrir les différents restaurants, bars de la ville, les carrioles. La balade sur le vieux port est très agréable été comme hiver, avec le Parc du bassin Bonsecours, le quai Jacques Cartier, le bassin de l’Horloge.

N’hésitez pas à vous balader jusqu’à l’Horloge, qui est accessible au public et où vous pouvez prendre de jolies photos et voir la plage de l’Horloge aménagée l’été.

 

Le Village

Le quartier gay de Montréal, idéal pour se promener et aller manger le long de la rue Sainte-Catherine. Il paraîtrait que la nuit la rue est très animée !
Nous avons mangé au Saint-Hubert, une chaîne de restaurants que l’on retrouve partout au Québec.

 

Marché Jean Talon

C’est LE marché à ne pas louper à Montréal, des étals entiers de fruits, de légumes, de fleurs, avec des boucheries et poissonniers. Les prix sont très concurrentiels, et vous y trouverez des canes de sirop d’érable à prix imbattables (6$ la cane).

 

Rue Sainte Catherine, ville souterraine, magasinage

C’est la plus grande rue commerciale de Montréal, si vous souhaitez faire du shopping, ou comme on dit à Montréal « magasiner », allez-y faire un tour. Vous serez surpris de voir qu’il y a pleins d’étages en dessous du niveau de la route, et au dessus, et que les ailes se rejoignent par des couloirs. Idéal quand il fait -30° dehors 😀

Plateau m'ont Royal

Le plateau regorge de restaurants en tous genres, de bars et de magasins qui donnent tous envie de faire une petite halte. Ne soyez pas étonnés de croiser beaucoup de Français sur le « plateau », beaucoup y ont emménagé.

Blueboy Frozen Yogurt
Nous nous sommes arrêtés au départ pour se reposer et boire un chocolat chaud, puis retournés pour goûter aux glaces sur-mesure que proposait cette boutique. Accueil hyper sympathique, et la possibiliter de choisir sa glace faite maison et plein de petits accompagnement (M&M’s, Oreos, framboises, chocolat, etc) et une décoration soignée sur le thème des années 50. Adresse que je recommande.

 

Bar à chats L’Heureux

Une des employées de l’Office du tourisme nous avait conseillé d’aller dans un bar à chats, c’est à dire un endroit où tu bois un verre en compagnie de chats. L’idée viendrait du Japon, et par les ronrons, les chats aideraient les gens à être moins stressés. Sous ses conseils, et par grande curiosité moi qui adore les chats, nous sommes allés en voir un : Café Chat l’heureux, 172 Avenue Duluth.

Nous avons eu un super accueil, et nous avons décidé d’y manger. Nous n’avons pas du tout été déçus, tout était parfait. Bien sûr comme la plupart des chats, la plupart dormaient à droite à gauche. J’ai été surprise de voir qu’un des chats était super bien dressé par le gérant, qui lui faisait faire des tours devant nous !

 

Parc LaFontaine
Nous sommes allés nous promener une matinée au Parc LaFontaine. Très joli parc bien arboré avec plusieurs plans d’eau, des milliers d’écureuils et des tables de pique nique. Très tranquille et reposant.

 

Parc Olympique – Biodôme Jardin Botanique

Un jour de pluie nous avons décidé de faire le Biodôme, en étant sûr de ne pas s’ennuyer et d’être à l’abri. Un zoo sous un dôme, avec plusieurs saisons de la flore et la faune locales.

Le petit hic, c’est que les billets sont chers, 20$ pour chaque attraction (Parc Olympique – Biodôme Jardin Botanique) cela revient très cher si on a envie de tout voir, on a décidé de ne faire que le Biodôme.

 

Poutine à PoutineVille

L’incontournable également du Québec, c’est la Poutine. Vous ne pouvez pas passer à côté.

Bon ok comme ça, ça ne donne pas envie, mais c’est super bon !

Nous sommes allés manger notre poutine au restaurant PoutineVille. Le principe est de cocher sur un papier les différents ingrédients que l’on souhaite ajouter pour créer nous-même notre poutine. Dé-li-cieux !

 

Parc Jean Drapeau, Biosphère

Depuis le métro, on peut accéder au parc Jean Drapeau sur l’île de Saint-Hélène. Un immense parc naturel, avec également un grand parc d’attraction. Si vous avez le budget, je vous conseille d’y aller, il à l’air trop fun ! Prenez le temps de faire le tour de l’île, et de prendre de jolis clichés de l’île de Montréal juste en face. Vous pouvez également aller voir la Biosphère, qui est un musée sur l’environnement qui accueille plusieurs expositions.

 

 

Mile End

Quartier anglophone à côté de la station de métro Rosemont, où l’ont peut découvrir de bons restaurants et bars.

Canadiens centre Bell

Si vous aimez le Hockey, vous connaissez sûrement les Canadiens de Montréal. Il vous faudra donc faire un détour par le Centre Bell et le Hall of Fame des Canadiens. Manque de chance, il était fermé lorsque nous y étions, car il y avait un concert de U2 ces jours là. Renseignez-vous bien avant d’y aller.

Marché Atwater, Canal Lachine

Encore un marché à ne pas louper, le marché Atwater. Il faut descendre à l’arrêt de métro Lionel-Groulx ; et non celui du même nom si vous ne voulez pas vous perdre. Vous y trouverez des fleurs, des fruits, des légumes, une super boulangerie et un chocolatier d’enfer.

Vous pouvez ensuite rejoindre juste derrière le marché, le canal Lachine, et vous poser dans l’herbe. Le paysage est magnifique. Vous pouvez également remonter tout le long jusqu’au vieux port de Montréal.

 

 

La Distillerie

Tout le monde en parlait, et j’avais trop envie d’y faire un tour ! Boire des énormes cocktails aussi barrés les uns que les autres dans des Mason Jar, c’est fait ! Un incontournable à Montréal, et je vous conseille vivement d’aller siroter un verre là-bas.

 

En espérant qu’a travers mon récit vous trouverez les renseignements que vous recherchez, et vous avoir fait voyagé !

A bientôt. Elodie&Ideas

Laisser un commentaire